S’extasier devant les performances d’un footballeur, contempler un sprinter détalé des mètres en quelques secondes, ou encore un cycliste dans sa manœuvre ; ces exploits et prouesses n’incombent pas qu’à l’athlète lui seul. C’est le résultat d’une équipe solide dans le cercle de celui-ci. Pour atteindre la réussite par conséquent le succès, le secteur du sport fait appel à des professionnels dans divers secteur d’activités. Véritable pôle économique, l’activité sportive fait vivre près de 350 000 professionnels repartis dans une palette de métiers. 
Pour plus de professionnalisme, la filière du sport dispose de ses propres diplômes octroyés par des structures spécialisées selon la discipline sportive. Ces métiers du sport requièrent en plus des compétences, la passion de la chose.

  • L’entraîneur sportif 

L’entraîneur est celui qui conduit son équipe ou le sportif au meilleur niveau par l’élaboration des exercices appropriés et des techniques de jeux, et s’entoure d’une équipe de conseillers techniques et des préparateurs physiques. Il est avant tout le mentor, le modèle, l’enseignant…, avec de très bonnes connaissances techniques et tactique de sa discipline et des notions de physiologie. 
Pour prétendre une carrière d’entraîneur, il faut trois à cinq ans d'études après le bac pour décrocher le brevet d'État d'éducateur sportif (BEES). Au football, un diplôme spécifique d'entraîneur professionnel est délivré par la fédération.

  • L’agent sportif

Un agent sportif s’occupe de la carrière d’un athlète professionnel, le gestionnaire de sa carrière sur tous les plans. Il le conseille dans les choix de club, les choix commerciaux (sponsor, contrats avec les clubs…), patrimoniaux, et veille surtout à l’image de celui-ci. L’agent devient en quelque sorte son secrétaire personnel et son avocat…voire son ombre.
Toute personne désireuse d’exercer ce métier doit obtenir une habilitation appelée « licence d’agent de joueurs » délivrée par chacune des fédérations sportives, qui s’obtient suite à la réussite d’un concours très sélectif. 

  • L’arbitre

Parfois controversé pour leurs décisions, l’arbitre est dans le milieu sportif ce qu’est un policier dans un Etat. Il régule, veille et maintient l’ordre. C’est une personne désignée pour faire respecter les règles du jeu sans léser un camp. Spécialiste de la discipline, il doit évoluer sur le terrain sans gêner les sportifs.
Ce métier demande aussi de la passion, et une parfaite connaissance des règles de la discipline en question. Un arbitre doit aussi avoir une grande capacité de concentration et une excellente condition physique.
Les conditions pour exercer en tant qu’arbitre sont très simples, avoir un âge compris entre quinze (15) et quarante (40) ans, réussir à un examen pour ensuite suivre une formation théorique, technique et pratique. L'arbitrage reste une activité « amateur » exercée par des bénévoles. Il ne perçoit pas de salaire, seulement une indemnité en fonction de l'importance de la rencontre.

  • Le chef de produit dans le sport 

Le chef de produit est chargé de développer des produits sportifs pour le compte d’une marque, d’un fabricant d’articles de sport, d’un club sportif, d’un organisateur d’évènements, et en assure la suivie une fois sur le marché. 
Un chef de produit dans le sport doit avoir des compétences dans divers domaines : le marketing, la communication, l’économie, la publicité, le design, etc. Il doit connaître parfaitement le monde du sport, avoir des qualités relationnelles et une force de persuasion et du charisme pour faire accepter ses idées.

Outre les professionnels qui travaillent en contact direct avec les athlètes, il y a ceux qui transmettent les bases de la discipline sportive à un public plus vaste : professeur d’EPS, moniteur sportif.
 

Focus Emploi Jeunes

VIDÉO AEJ

185 millions de F CFA pour financer 360 projets des jeunes d'Attécoubé

Focus Emploi Jeunes

VIDÉO AEJ

Agir pour les jeunes II : Témoignage de bénéficiaire