Le burn-out est un syndrome responsable d’un mal-être général, dont l’origine est le plus souvent attribuée à la vie professionnelle.

Littéralement, «burn-out» se traduit par «se consumer», comme une bougie qui brûle petit à petit jusqu’à s’éteindre. Le terme, désormais entré dans le langage courant, est utilisé à tort et à travers, signe que les contours de sa définition sont encore mal définis. Même au sein de la communauté médicale, la signification du « syndrome d’épuisement professionnel» divise. Certains pensent qu’il s’agit d’une maladie physique, d’autres une maladie mentale, ou même qu’il ne s’agit pas d’une maladie à part entière mais plutôt une sous-catégorie de la dépression. Récemment, l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) l’a reconnu comme une maladie.
 
Pour faire plus simple, nous allons définir le « burn-out » comme étant un état d'épuisement physique, émotionnel et mental lié à une dégradation du rapport d'une personne à son travail.
Cela peut être dû au fait que la charge de travail est très importante. Ce qui crée une fracture au point où on n’a plus de temps pour soi-même. Toute notre vie devient notre travail parce qu’on a des obligations à remplir à des deadlines bien précises.

Le « burn-out » touche en priorité les personnes fortement engagées dans leur travail : ce qui est déterminant pour elles, c’est la profession qu'elles se sont choisie et le sens donné à ce qu'elles réalisent.

Aussi, les personnes sujettes à une instabilité émotionnelle développent vite les signes du « burn-out » qui sont :
-    Un épuisement émotionnel, physique et psychique. La personne a la sensation d'être "vidée de ses ressources".
-    Une dévalorisation de soi, la perte de la sensation d'accomplissement au travail, l'impression de ne plus être à la hauteur.

Cela engendre des conséquences graves:
-    Mauvaise productivité au travail
-    Manque de confiance et dépression
-    Manque de sommeil
-    Dégradation de la santé physique

Le licenciement peut être la finalité car le fruit de toutes vos performances passées sera réduit à néant. Vous baissez en productivité. C’est ce qui est directement visible.  
Faites attention à vous car vous n’êtes pas irremplaçable. Ayez un équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle.

Focus Emploi Jeunes

VIDÉO AEJ

185 millions de F CFA pour financer 360 projets des jeunes d'Attécoubé

Focus Emploi Jeunes

VIDÉO AEJ

Agir pour les jeunes II : Témoignage de bénéficiaire