Nombreux témoins d’accidents de la circulation peinent à secourir les victimes, car, eux même ignorent les attitudes à tenir. Très délicats, les premiers gestes déterminent la survie de la victime. Tout d’abord, il faut prendre son calme et isoler la victime du lieu du drame, s’assurer également de sa propre sécurité. Et ensuite adopter ces gestes suivants :

1- Appeler les secours 
Cet appel, pour qu’il soit beaucoup plus utile, il faut 
-    Décrire rapidement la situation afin d’avoir les secours adaptés 
-    Donner le nombre de victimes et l'état apparent de ceux-ci
-    Donner l’adresse du lieu de l’accident 
-    Ne jamais raccrocher l’appel le premier 

2-    Rassurer la victime 
Parler avec la victime tout en évitant d’évoquer l’état de ses blessures afin de ne pas la faire paniquer

3-    Couvrir la victime 
Une victime en état de choc a toujours froid, il faut donc la couvrir. 

4-    Stopper l’hémorragie 
Si la victime saigne, compresser la plaie afin de stopper l'hémorragie. 

5-    L’aider à respirer 
Lorsque le blessé ne respire plus ou difficilement, il faut desserrer ses vêtements, enlever de sa bouche tout ce qui pourrait entraver sa respiration et éventuellement pratiquer un « bouche à bouche » ou un massage cardiaque.

6-    Placer la victime en position latérale de sécurité 
En attendant l’arrivée des secours, mettre la victime dans cette position pour éviter qu’elle soit étouffée de son sang ou de ses vomissements.

Si certains gestes épargnent la ou les victime (s), d’autres peuvent causer l’irréparable. 
Les gestes dangereux
-    Ne jamais sortir ou déplacer la victime

S'il n'y a pas de danger immédiat, ne jamais sortir ou déplacer la victime. S’il est nécessaire de la déplacer, il faut éviter les mouvements qui pourraient aggraver une éventuelle lésion de sa moelle épinière. 
S’occuper d’abord des victimes présentent des hémorragies importantes ou qui risquent l'asphyxie. 
-    Ne jamais laisser une victime inconsciente dans une position où elle risque de s'étouffer avec son sang ou ses vomissements. 
-    Ne jamais donner à boire à une victime. 
 

Focus Emploi Jeunes

VIDÉO AEJ

185 millions de F CFA pour financer 360 projets des jeunes d'Attécoubé

Focus Emploi Jeunes

VIDÉO AEJ

Agir pour les jeunes II : Témoignage de bénéficiaire