C’est la première fois qu’une femme ivoirienne, en l’occurrence Alexandra Amon, fait son entrée à l'académie Internationale des Emmy Awards à Hollywood. Cette académie organise chaque année les Emmy Awards, qui ont pour objectif de récompenser les personnalités qui font vivre l'industrie de la télévision à Hollywood et dans le monde entier. Découvrons là dans cet article.

Une formation de publicitaire

Née le 27 juillet 1981 à Neuilly-sur-Seine, en France, Alexandra Amon est titulaire d’un Bachelor en publicité de l’Institut Pratt, aux Etats-Unis, qu’elle obtient en 2006. Avant de rejoindre son pays la Côte d’Ivoire, elle effectue des stages au sein de plusieurs entreprises de production et chaînes de télévision, et devient la collaboratrice de plusieurs d’entre elles. Une fois en Côte d’Ivoire, en 2008, elle occupera le poste de directrice artistique d’une entreprise de communication  pendant 2 ans. En 2012, elle crée la société de production, ZIV.

Une fierté pour le cinéma ivoirien

La productrice ivoirienne Alexandra Amon a remporté le prix de la meilleure série au Fespaco 2015 avec sa série « Chroniques Africaines ». Actrice, réalisatrice et aussi scénariste, elle fait son bout de chemin sur l’échiquier du cinéma ivoirien et international. « Boutique Hôtel saison 1 et 2 », « 20, 30, 40 » et d’autres séries et films en productions, font partie des œuvres de la cinéaste ivoirienne.

En 2017, elle figure sur la liste des 100 personnalités les plus influentes d’Afrique produite par le New African Magazine. La même année, Forbes Afrique sort un article sur elle avec pour titre « alexandra Amon, la nouvelle référence du 7eme art africain ».

Académie Internationale des Emmy Awards, comme une reconnaissance !  

Comme un aboutissement, cette année, elle intègre la prestigieuse Académie Internationale des Emmy Awards ainsi que l'Académie Internationale des Sciences et Arts de la Télévision à Los Angeles. Alexandra Amon rejoint également la nigériane Mo Abudu de EbonyLife TV, productrice de « Wedding Party 1 et 2 » et de « Chief Daddy » en tant que seconde femme Ouest-africaine faisant partie de l’académie des Emmys. Il faut préciser qu’un autre ivoirien, Abel Kouamé, CEO du Studio Afrika Toon, a déjà intégré cette académie.

 

Focus Emploi Jeunes

VIDÉO AEJ

185 millions de F CFA pour financer 360 projets des jeunes d'Attécoubé

Focus Emploi Jeunes

VIDÉO AEJ

Agir pour les jeunes II : Témoignage de bénéficiaire