L'artiste Congolais Gims a dévoilé le clip de son titre "le prix à payer", issu de son album ceinture noire, sorti en 2018. La vidéo présente plusieurs scènes qui laisseraient penser que l'artiste a signé un pacte pour atteindre ce niveau dans le monde du show-biz. Sur la toile, la polémique enfle. 

La vidéo à polémique 

Le vidéo de "le prix à payer" raconte une histoire. Est-ce celle de Gims ? On ne le saura peut-être jamais. Quoique, c'est lui qui joue le rôle du personnage principal. 

Au début de la vidéo, on le voit assis dans une salle d'attente, en compagnie d'autres personnes, quand une dame vient l'appeler. Ils entrent alors dans une grande salle, où  les attend un homme d'un certain âge, l'air joyeux. Gims porte des lunettes. Il semble inquiet. L'homme lui tend un couteau. Le contrat doit être signé. Gims se saisit alors du couteau et se coupe au niveau du poignet. Il utilise ensuite le sang pour apposer son indexe sur le contrat. Une nouvelle vie commence pour lui ! 

Quand Gims décide de rompre le contrat, il manque de peu de se faire offrir en sacrifice lors d'un rituel. Il s'enfuit donc et rejoint son épouse. A la fin du clip, les deux s’éloignent en voiture. 

Tout le long de la vidéo, deux tableaux sont présentés : la gloire du showbiz avec ses avantages d'une part, et les nombreux sacrifices dont le premier est la vie de famille, d'autre part. 

Les paroles de la chanson 

Le texte de la chanson est aussi très évocateur. En effet, les paroles sonnent comme l'appel à l'aide d'une personne qui est prise dans un piège, et qui veut s'en sortir. Pour plusieurs, Gims parle de lui même à travers cette chanson. 

"On fait des choses qu'on regrette vraiment
Avec le temps j'ai prêté serment
J'l'ai fait sincèrement
On n'oublie bêtement
Je rêve d'une vie où je m'endors sagement

Je suis conscient que je dois tellement
Avec le temps j'ai prêté serment
J'l'ai fait sincèrement
Et je le dis clairement
J'ai fait des choses que je regrette vraiment"

La vidéo a suscité beaucoup de réactions sur les réseau sociaux. Ce n'est peut-être qu'un simple coup de buzz de l'artiste. Il est aussi possible que ce soit une pique que Gims lance à ses détracteurs qui le considèrent comme un sataniste. D'ailleurs, plusieurs  estiment qui a vendu son âme pour régner sur la scène internationale. Il leur donne donc matière à polémiquer. 

Quoi qu'il en soit, l'artiste a réussi à présenter une facette du showbiz qui est rarement montrée au public. 

Focus Emploi Jeunes

VIDÉO AEJ

185 millions de F CFA pour financer 360 projets des jeunes d'Attécoubé

Focus Emploi Jeunes

VIDÉO AEJ

Agir pour les jeunes II : Témoignage de bénéficiaire