Le marché de l’emploi progresse, et avec lui les méthodes de recrutements. Les entreprises font appel à des spécialistes en la matière pour combler leur besoin en ressource humaine. Les chasseurs de têtes experts en la matière, ont la réputation de taper en plein dans le mille. Les chasseurs de têtes sont des recruteurs qui, après avoir évalué les besoins de l'entreprise, recherchent des profils rares, précis et de haut niveau (cadres et cadres supérieurs) locaux et internationaux pour le compte d’une entreprise. Se retrouver dans le viseur de ces professionnels n’est pas le fruit du hasard, ces 5 clés feront de vous un « appât » de chasseurs de têtes.

Le chasseur de têtes est censé rendre l’entreprise plus compétitive grâce à la tête pensante et à la « main exécutive ». Pour y arriver, il doit développer certaines capacités.
Profil d’un chasseur de profils… 

Un chasseur de têtes doit détenir un diplôme de niveau bac +5 dans les domaines de management, des ressources humaines, et de la psychologie du travail. Sa recherche ne se limite pas à son environnement immédiat (localité, pays), elle s’étend à l’international, l’anglais lui est donc indispensable. Le chasseur de têtes doit développer :
-    Une excellente maîtrise des métiers de direction, niveau cadre et cadre supérieur
-    Le sens de la communication et du contact
-    Le sens de la persuasion et de la négociation
-    Un esprit de synthèse et d’analyse
Comment se faire repérer par un chasseur de têtes ?  

1-    Construire son "personal branding" 
Il s'agit de travailler sa marque personnelle, créer et faire reconnaître son identité unique et ses valeurs. Mettre en avant des missions ou des projets accomplis qui mettent en évidence la fonction visée. 

2-    Avoir une démarche pro-active avec les cabinets de recrutement
Répertorier les cabinets de recrutement, si possible ceux spécialisés dans le domaine de compétence. Ensuite leur adresser le Curriculum Vitae et une candidature.

3-    Élargir son réseau
Participer aux rencontres professionnelles, prendre la parole et échanger avec les professionnels de son domaine. Les rencontres faites élargissent le réseau professionnel et donnent plus de visibilité sur le marché de l’emploi. 
4-    Etre actif sur le web 

Soigner et valoriser sa e-réputation sur les réseaux sociaux (LinkedIn, Viadeo, Facebook, Twitter) en indiquant précisément ses compétences et références. Supprimer les informations et images qui ne valorisent pas, comme par exemple des photos en boite de nuit ou à la plage. 

5-    Eviter d’avoir l’air trop en demande
Dans la présentation, il faut bannir "A la recherche d'opportunités" sur le profil LinkedIn. Cette expression est perçue comme un signe de détresse d’une personne au chômage. Les chasseurs de têtes contactent rarement les personnes licenciées.
 

Focus Emploi Jeunes

VIDÉO AEJ

185 millions de F CFA pour financer 360 projets des jeunes d'Attécoubé

Focus Emploi Jeunes

VIDÉO AEJ

Agir pour les jeunes II : Témoignage de bénéficiaire