Chaque année, dans le monde entier en général, et en Côte d'Ivoire, en particulier, des millions de personnes sont éligibles au marché de l'emploi. Elles sortent diplômées des universités publiques ou privées, des écoles de formation professionnelle ou sont souvent des personnes peu qualifiées, mais en quête d'emploi. Au fil des ans, la demande est plus forte sur le marché du travail, et l'offre s'amenuise. Dans ces conditions, il apparaît évident qu'il ne peut pas absorber tous ceux qui frappent à sa porte.

Au regard de ce fait, les entreprises sont devenues très exigeantes dans le choix de leurs collaborateurs, et ont recours aux cabinets de recrutement auxquels elles délèguent cette tâche. Les chasseurs de tête, pour recruter, vont bien au-delà du traditionnel curriculum vitæ (CV). 

En effet, l'innovation de taille est incontestablement l'image numérique du candidat. Les cabinets de recrutement, chasseurs de tête par excellence, s'en donnent à cœur joie. On va peser le candidat jusque dans son dernier retranchement : qu'est-ce que le candidat publie, aime, commente ou partage sur les réseaux sociaux ? On évalue son patrimoine numérique, via sa présence sur les réseaux sociaux : LinkedIn,Facebook, Twitter, etc.

Par ailleurs, le candidat doit maîtriser son image numérique. Les réseaux sociaux, c'est bien plus que pour du fun. Ils servent également l'utile. Les candidats à un emploi sont tenus de se montrer corrects, s'ils souhaitent, un jour, intégrer une entreprise. Comme quoi, les temps ont véritablement changé ! Il est impérieux pour toute personne qui candidate pour un poste de s'y adapter à la perfection.

Focus Emploi Jeunes

VIDÉO AEJ

185 millions de F CFA pour financer 360 projets des jeunes d'Attécoubé

Focus Emploi Jeunes

VIDÉO AEJ

Agir pour les jeunes II : Témoignage de bénéficiaire