La troisième édition d’Emerging Valley a ouvert ses portes le mercredi 04 décembre à « TheCamp » (entre Aix-en-Provence et Marseille). A cet événement qui dure deux jours, plus de 150 startups prennent part dont l'ivoirienne Lifiled, de Ange Frederick Balma. 

Rencontre entre start-up, investisseurs et incubateurs 

Emerging Valley est un rendez-vous annuel qui réunit les communautés d’innovateurs, d’entrepreneurs, de collectivités, d’acteurs de la société civile, de gouvernants de start-up, d’investisseurs et d’incubateurs, durant deux journées. Il se présente comme le hub des innovations émergentes entre l’Europe et l’Afrique. Il cible principalement les start-up en début d'activité, afin de les mettre en relation avec les incubateurs, hubs et accélérateurs. 

Un fonds de l'AFD de 15 millions d'euros

Pour l’occasion, l'Agence française de développement (AFD) a lancé un nouveau fonds dédié aux start-up africaines, d'une valeur de 15 millions d'euros. Le fonds couvre 45 pays d’Afrique et s'appuie sur six programmes dont quatre programmes de financement des start-up allant jusqu'à 300.000 euros, en plus de accompagnement. 

Plusieurs start-up ouest-africaines prennent part à cette troisième édition d'Emerging Valley. Pour  la Côte d'Ivoire, Ange Frederick Balma, avec Lifiled, une start-up qui permet  aux zones rurales d'accéder à Internet grâce à la lumière en utilisant des énergies renouvelables.  Aïssa Traoré, fondatrice de Bio Bag, du Burkina-Faso, qui propose des emballages écologiques et Mabel Suglo, fondatrice & CEO de Dignified Wear du Ghana, qui commercialise des accessoires fabriqués à partir d'objets recyclés, par des femmes handicapées.

Focus Emploi Jeunes

VIDÉO AEJ

185 millions de F CFA pour financer 360 projets des jeunes d'Attécoubé

Focus Emploi Jeunes

VIDÉO AEJ

Agir pour les jeunes II : Témoignage de bénéficiaire