La Côte d’Ivoire regorge d’énormes ressources fruitières mais faute de transformation, une grande partie est jetée. C’est pour lutter contre ce gaspillage que les sœurs Djé  créent la marque de confiserie Freeandiz à base de fruits locaux.

L’idée d’entreprise

En 2016, Carine et Esther (les sœurs Djé) remarquent que par manque de transformation, certains produits locaux périssables sont jetés. Cette situation cause d’importantes pertes alimentaires. Les soeurs décident de monter une unité de transformation de ces fruits locaux et mettent sur le marché la marque Freeandiz qui est leur solution à ce gaspillage alimentaire. 

Pour mener à bien leur projet, elles ont besoin de financement. Le capital de départ est élevé. Heureusement, la marque Freeandiz remporte en 2018 le prix SIFCA de l’Agriculture et de l’Agro-industrie de la CGECI Business Plan Compétition (BPC) et rejoint la fondation Entrafrica. Cela permet à l’entreprise d’importer certains équipements et d’en confectionner d’autres de manière locale.

La marque Freeandiz

Le marché de la confiserie est dominé par l’importation et les produits industriels. De ce fait, la confiserie Freeandiz a un avenir prometteur dans ce secteur d’activité en Côte d’Ivoire. En 2018, l’entreprise a vendu 4325 produits et 6 752 produits en 2019 avec une croissance de 56 %.

La gamme de produits Freeandiz est  sans additifs, sans colorants et sans conservateurs. Elle est composée de pâtes de fruits, de fruits séchés, de pâtes à tartiner à base de fruits, de jus de fruits, de caramels, de bonbons : ananas, mangue, miel, cajou, cajou, chocolat. 

Les confiseries sont vendus à partir de 1 500 FCFA. Elles sont disponible plusieurs points de ventes. 

Focus Emploi Jeunes

VIDÉO AEJ

185 millions de F CFA pour financer 360 projets des jeunes d'Attécoubé

Focus Emploi Jeunes

VIDÉO AEJ

Agir pour les jeunes II : Témoignage de bénéficiaire