L’Etat sénégalais a validé  l’exonération fiscale imputée auparavant aux nouvelles entreprises. Cette décision a été prise à la suite d’une doléance faite par une start-up dont le projet a été validé par l’Etat.


Trois ans sans charges fiscales


Cette nouvelle loi  fiscale concerne  toutes les entreprises   créées  entre  le 1er  Janvier 2019 et le 1er janvier 2020. Elle permettra à ces entreprises de ne pas avoir à s'acquitter d'une charge fiscale sur une durée de 3 ans, à compter de leur date de création. En effet, elles bénéficieront d’une exonération sur l’impôt minimum forfaitaire (IMF) et sur la contribution forfaitaire à la charge des employeurs (CFCE). 


Les limites de cette exonération  


Le gouvernement sénégalais informe cependant qu’en matière d’impôts sur les sociétés et sur le revenu, les règles d’assiettes (base d’imposition sur laquelle est calculée une obligation financière) et de liquidation (taux ou tarif de l’impôt sur l’assiette) sont “applicables sauf dispositions législatives contraires, celles en vigueur, dans le premier cas, à la clôture de la période de réalisations des profits imposables, et dans le second cas, au 31 décembre de l’année à laquelle l’imposition est due”.


Les premières années d’exercice d’une entreprise sont délicates à cause des charges fiscales et du manque de financement. Cette décision des dirigeants sénégalais va certainement booster le développement des initiatives jeunes et par ricochet augmenter l’employabilité.
 

Focus Emploi Jeunes

VIDÉO AEJ

185 millions de F CFA pour financer 360 projets des jeunes d'Attécoubé

Focus Emploi Jeunes

VIDÉO AEJ

Agir pour les jeunes II : Témoignage de bénéficiaire