Né en 1978 à Abidjan avec pour vrai nom Éric Bosiki, Erickson le Zulu est un chanteur ivoirien originaire de la République démocratique du Congo et du Mali. Au sommet de son art, il décide de mettre une pause à sa carrière.

La musique une passion d’enfance


Erickson le Zulu commence à chanter depuis l’âge de 9 ans en compagnie de sa mère dans une église au Congo. Cette passion d’enfance se manifeste véritablement à son arrivée en Côte d’Ivoire. 
Avec son timbre de voix particulier, il intègre l’univers des Disc-Jockey (DJ) ivoiriens en officiant comme DJ dans l’un des grands lieux de détente et d’ambiance à l’ivoirienne communément appelé « Maquis », de la place. Dans ce milieu, où il était aux côtés des grands, Erickson le Zulu marque de son empreinte le coupé – décalé dès sa naissance.

 

Une carrière mythique

Sa carrière musicale commence véritablement en 2002 avec la chanson "Ouragan" comme premier opus. 2003 est l’année de la consécration avec "Suzanna", cette chanson à succès qui place l'artiste au sommet de son art.

"Gloire" et "Nouvelle Génération" confirment en 2007 le talent de l’artiste puis "La main de Dieu" vient en 2008 comme un remerciement envers Dieu. Au niveau des distinctions en 2006, il se voit décerner le prix de l’artiste interprète masculin de l’année au RTI Music Awards.

Cette courbe croissante de succès prend fin avec le recul de l’artiste du monde du showbiz après son installation en France avec sa famille. Son actualité parvient à ses fans de gouttes en gouttes à partir de ses comptes sociaux. Il tente de reprendre ses activités dans le monde musical en janvier 2019. Malheureusement, ce retour a été freiné par les maux qui le rongeaient sa santé.

Hospitalisé il y a quelques jours, Erickson Le Zulu   tire sa révérence ce 16 février 2020 à Paris à la suite d’une hépatite B et d’une cirrhose du foie. Il laisse derrière lui Amoin Yolande, son épouse et trois (3) enfants.

Focus Emploi Jeunes

VIDÉO AEJ

185 millions de F CFA pour financer 360 projets des jeunes d'Attécoubé

Focus Emploi Jeunes

VIDÉO AEJ

Agir pour les jeunes II : Témoignage de bénéficiaire