La forêt amazonienne est en proie à des flammes d'une ampleur sans précédent. Depuis maintenant trois semaines, plusieurs départs de feu menacent sérieusement « le poumon vert de la planète ».

Plus grand réservoir de biodiversité de la planète

La forêt amazonienne c'est une étendue de plus de 5 millions de km 2 que se partagent 9 pays. Plus grande forêt du monde, elle est constituée de plus de 390 milliards d'arbres et est considérée comme le plus grand réservoir de biodiversité de la planète.
Le Brésil qui bénéficie de 60% de cette forêt sur son territoire est le premier concerné par cet incident écologique. Selon l'Institut national de recherche spatiale (INPE), l'on dénombre 75 336 feux dans le pays depuis le mois de janvier 2019. La situation est alarmante. En l'espace de 48 H, le pic de 2500 départs de feux a été atteint toujours selon les experts de l'INPE.

Un piège à ciel ouvert

Si la forêt amazonienne est considérée comme le poumon vert de la planète, c'est surtout à cause de l'important rôle qu'elle joue dans la destruction du carbone produit. Selon les experts, ce sont entre 80 et 120 milliards de tonnes de carbone qu'elle stocke. Elle permet ainsi de réguler et stabiliser le climat mondial.
En plus de stocker le carbone, les forêts tropicales rejettent de l’oxygène. En cas d'incendie, c'est l'effet contraire qui se produit. Autant dire qu'il y a lieu de s'alarmer. D'autant que les incendies continuent leur destruction à grande échelle.

Ces derniers jours, ONG, hommes politiques, sportifs, sonnent l'alarme pour une mobilisation mondiale afin de venir à bout de ces incendies qui menacent les générations présentes mais surtout celles à venir.

Focus Emploi Jeunes

VIDÉO AEJ

185 millions de F CFA pour financer 360 projets des jeunes d'Attécoubé

Focus Emploi Jeunes

VIDÉO AEJ

Agir pour les jeunes II : Témoignage de bénéficiaire