Bien plus puissant que le cyclone Eline ayant frappé l’Afrique en 2000, le cyclone Idai a fait au moins 300 victimes, depuis le 4 mars dernier, en frappant 3 pays (le Mozambique, le Zimbabwe et le Malawi) occasionnant par la même occasion d’importants dégâts matériels.

Les secouristes sont mobilisés et œuvrent sans relâche pour sauver les personnes encore réfugiées. Mais, le manque de voies d’accès rend la tache encore plus rude.

Le 19 mars, le président mozambicain Filipe Nyusi annonçait que le cap des 200 morts avait été franchi. Rappelons que le Mozambique est le pays le plus touché par cette catastrophe.

Le gouvernement zimbabwéen, quand à lui, décompte une centaine de morts. Un bilan qui pourrait s’alourdir car il y’a des corps flottant en direction du Mozambique, pays voisin.

Malgré les 20 millions d'Euros décaissés par la communauté internationale, la situation reste incertaine. Cependant, pour la chargée de communication du bureau des affaires humanitaires de l'ONU, Vanessa Huguenin, rien n’est encore joué. " La communauté internationale est déjà au rendez-vous" Affirma-t-elle.

Focus Emploi Jeunes

VIDÉO AEJ

185 millions de F CFA pour financer 360 projets des jeunes d'Attécoubé

Focus Emploi Jeunes

VIDÉO AEJ

Agir pour les jeunes II : Témoignage de bénéficiaire