D’une passion très éloignée de sa formation académique initiale, Nnenna est aujourd’hui la fontaine d’inspiration de la jeunesse technophile africaine. La Coordinatrice Régionale en charge de l’Afrique de la Web Foundation ne fait qu’éblouir l’univers websphere à travers son parcours et ses initiatives.


Un parcours professionnel riche en couleur


Titulaire de trois licences, en Sciences sociales, en Histoire et en Religion ainsi qu’une maîtrise en Droit et Relations Internationales, Nnenna Nwakanma est une Nigériane passionnée des TIC. Elle est activiste et blogueuse, deux passions qui ne semblent rien avoir avec ses formations initiales. Elle est cependant considérée comme la papesse des blogueuses.
Elle a travaillé en tant que responsable de l’information, documentation et relations auprès d’organisations et d’institutions de développement internationales telles que The Home Health Education Service, la Fondation Helen Keller et  la Banque de développement africaine. Elle est un ancien membre du conseil d'administration de l'Open Source Initiative. Elle a été Nommée Coordinatrice Régionale en charge de l’Afrique de la Web Foundation en 2013. A ce post, elle a pour rôle de développer une plateforme de collaboration entre l'Afrique et la dite fondation


Nnenna, la Mama des initiatives


Passionnée de Technologie, Nnenna Nwakanma ne se prive pas de transformer ses idées en actions. En effet, « la Mama » comme on l’appelle au sein de la WebSphere Ivoirienne à travailler sur le projet « Alliance For Affordable Internet » ainsi que la campagne « Web We Want ».
 Elle  est très impliquée dans les initiatives Technologique, d'activisme et de promotion de la liberté d'expression sur internet. Akendewa, CIVSOCIAL,  Barcamp  Abidjan, Startup Week-end, E-Summer School et #CONNECTIC Abidjan ont vu la signature de « la Mama ». Elle est co-fondatrice de FOSSFA et Fondatrice de nnenna.org.
Elle a également co-créé de différentes organisations panafricaines  telles que The Free Software and Open Source Foundation for Africa, The Africa Network of Information Society Actors (ANISA), et the African Civil Society for the Information Society (ACSIS). Elle est co-auteur de « On our Side of the Divide ».
En 2016, elle fut l’une des pionnière du programme TechMousso premier projet des données de genre. Le but de ce projet était d’identifier les questions clés dans les données entre les sexes et de les utiliser pour produire des applications, des visualisations, des algorithmes ou des ensembles de données pour tenter de résoudre les problèmes de genre.


Elle demeure un modèle et une sources d’inspiration pour pour la jeune génération  technophile africaine et surtout les jeunes filles rêvant de vivre une aventure avec les nouvelles technologie.


 

Focus Emploi Jeunes

VIDÉO AEJ

185 millions de F CFA pour financer 360 projets des jeunes d'Attécoubé

Focus Emploi Jeunes

VIDÉO AEJ

Agir pour les jeunes II : Témoignage de bénéficiaire