L’Ethiopie a lancé ce vendredi 20 décembre 2019, son premier satellite dénommé Ethiopian Remote Sensing Satellite (ETRSS-1). Le lancement s’est fait à partir d'une station spatiale en Chine.

Un satellite aux multiples usages  

Le satellite doit permettre de recueillir des données importantes qui permettront d'améliorer les connaissances sur les ressources agricoles, forestières et minières. Ces données devraient aussi contribuer à une meilleure réponse aux catastrophes climatiques.

Le satellite permettra également à l'Éthiopie de réaliser des économies sur l'achat de données à des opérateurs de satellites étrangers. Le ministre de la Technologie et de l'Innovation, Getahun Mekuria, lors d’un point de presse disait : « Après le lancement de l'ETRSS-1, nous essayerons d'être autonomes, en utilisant notre propre système, peut-être pour le troisième ou le quatrième satellite ».
Le satellite sera positionné à 80 degrés de latitude autour de l'Éthiopie et des pays d'Afrique de l'Est et de l'Ouest. Le satellite de télédétection multi-spectrale pèse 72 kg.

Le monde spatial africain

A l’échelle du continent, ce lancement est le huitième en 2019, battant le record de sept lancements établit en 2017, selon Temidayo Oniosun, directeur général de Space in Africa, une société nigériane qui suit les programmes spatiaux africains. 

Ce lancement est une réalisation historique pour le pays qui vient également couronner une année 2019 record pour l'industrie spatiale africaine. L'Ethiopie devient ainsi le 11ème pays africain à mettre un satellite dans l'espace. L'Égypte fut le tout premier en 1998. Au total, 41 satellites africains ont été lancés jusqu'à cette date. Cependant, aucun satellite n'a été lancé depuis le continent.

Focus Emploi Jeunes

VIDÉO AEJ

185 millions de F CFA pour financer 360 projets des jeunes d'Attécoubé

Focus Emploi Jeunes

VIDÉO AEJ

Agir pour les jeunes II : Témoignage de bénéficiaire